Avec « Le bon rythme », BMS et Pfizer incitent les personnes de plus de 65 ans à faire contrôler leur cœur pour déceler les arythmies cardiaques les plus fréquentes

Avec « Le bon rythme », BMS et Pfizer incitent les personnes de plus de 65 ans à faire contrôler leur cœur pour déceler les arythmies cardiaques les plus fréquentes

Cette campagne de sensibilisation vise à informer le grand public sur les arythmies cardiaques latentes les plus fréquentes.

Bruxelles, le 3 juin 2019 – Un Belge de plus de 65 ans sur 15 souffre actuellement de fibrillation auriculaire ou FA, un trouble du rythme cardiaque susceptible de causer un AVC ou une thrombose. Bristol-Myers Squibb (BMS) et Pfizer lancent aujourd’hui la campagne de sensibilisation et le site web 'Le bon rythme' pour encourager les personnes de plus de 65 ans à faire contrôler leur rythme cardiaque par leur médecin traitant ou leur cardiologue. Compte tenu de l’absence de symptômes manifestes, la FA, pourtant facile à diagnostiquer et à traiter, n’est souvent identifiée qu’après un AVC.

La FA est un trouble du rythme cardiaque ou une arythmie qui se traduit par un rythme cardiaque irrégulier et souvent anormalement rapide. Le cœur se dérègle et commence à battre de manière très irrégulière, surtout chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle, d’artériosclérose ou de troubles des valves cardiaques. Ce phénomène augmente le risque d’insuffisance cardiaque et de formation de caillots sanguins, qui peuvent à leur tour provoquer une thrombose ou un accident vasculaire cérébral. Les seniors de plus de 65 ans constituent le groupe le plus à risque et représentent 70 % de tous les patients atteints de FA. Parmi les symptômes, citons des palpitations cardiaques, un essoufflement au repos ou à l’effort, des étourdissements, une fatigue inhabituelle, des évanouissements ou des douleurs thoraciques.

« La FA ne s’accompagne d’aucun symptôme chez un patient sur trois, d’où son diagnostic parfois trop tardif », indique le Dr Bharati Shivalkar, Cardiologue & Country Medical Director Pfizer BeLux. « L’absence de traitement adéquat élève le risque d’insuffisance cardiaque et multiplie par cinq celui de thrombose ou d’accident vasculaire cérébral. Qui plus est, un AVC sur cinq est la conséquence directe d’une FA. D’où l’importance d’un diagnostic précoce. Avec la campagne “Le bon rythme”, nous insistons sur le fait qu’un dépistage régulier par votre médecin traitant ou une vérification de votre rythme cardiaque par vos soins (manuellement ou avec un objet connecté ou une application) peut constituer une solution. Vous pouvez également calculer vous-même votre risque de FA sur notre site web. » 
« À travers cette campagne, nous entendons aussi sensibiliser les médecins et le personnel médical à la FA, aux risques qu’elle présente pour la santé et à la nécessité de renvoyer le patient à un cardiologue au besoin », ajoute Dr. Paul Lacante, Medical Director chez Bristol-Myers Squibb Benelux. « Un diagnostic précoce et un traitement adéquat permettent de limiter l’impact du trouble sur la qualité de vie et la santé du patient. Cela réduit, en outre, le nombre d’hospitalisations et les autres coûts médicaux. »

 Pleins feux sur 150 000  patients belges atteints de FA pendant la Semaine du Rythme Cardiaque

Dans le cadre de l’action « Le bon rythme », BMS et Pfizer s’associent à la Belgian Heart Rhythm Association (BeHRA), au Belgian Stroke Council, à CoupDeCoeur et à la Ligue Cardiologique Belge. Ils espèrent ensemble diagnostiquer rapidement le nombre croissant de patients belges atteints de FA et leur proposer un traitement approprié. La FA est aujourd’hui l’arythmie cardiaque la plus fréquente, avec 150 000 patients. On estime qu’elle devrait en toucher 300 000 à l’horizon 2050. Au cours des 20 dernières années, le nombre d’hospitalisations dues à une FA a augmenté de 60 % à l’échelle mondiale.


Videos campagne 'Le Bon Rythme'


Matériel de campagne 'Le Bon Rythme'

Affiche 'Le Bon Rythme' Affiche FR.pdf - 3 MB Brochure patients 'Le Bon Rythme' Patient brochure FR.pdf - 2 MB

Contactes pour la presse

Steven Kussé
Steven Kussé Communication Manager at Pfizer Belgium
Sabine de Beuf Public Affairs Manager at Bristol-Myer Squibb (BMS)

À propos de Pfizer

Pfizer invente, développe, produit et distribue des médicaments et des vaccins. Pfizer entend contribuer à améliorer la santé et le bien-être de tout un chacun, dans chaque phase de la vie. Avec les pouvoirs publics et d’autres partenaires de santé, Pfizer contribue à des soins de santé de qualité, abordables et accessibles. Le patient occupe une place centrale dans cette démarche. Grâce en partie à l’expertise technologique, du niveau de formation du personnel et de la recherche universitaire de haut niveau, Pfizer continue à investir en Belgique année après année. Pfizer emploie 3.000 travailleurs en Belgique, soit 3 % des effectifs totaux de Pfizer dans le monde. Pfizer possède quatre succursales en Belgique avec lesquelles elle soutient ses activités belges et internationales : 1) Anderlecht, où se trouve le Pfizer Clinical Research Centre. Il s’agit d’un centre de recherche de phase 1 entièrement équipé. Avec celui de New Haven (US), c’est un des deux centres de recherche de phase 1 Pfizer dans le monde, 2) Ixelles, le siège belge, 3) Puurs, le site de production et d’emballage de Pfizer et 4) Zaventem, le Logistics Center de Pfizer.

Rendez-nous visite sur www.pfizer.com, www.pfizer.be ou sur Facebook et Twitter.

À propos de Bristol-Myers Squibb

Bristol-Myers Squibb Belgique est une filiale indirecte détenue à 100 % par Bristol-Myers Squibb Company, une société biopharmaceutique internationale dont la mission est de découvrir, développer et délivrer des médicaments innovants en vue d’aider les patients à lutter contre des maladies graves. Pour plus d’informations, surfez sur www.bms.be ou suivez-nous sur LinkedIn, Twitter, YouTube et Facebook.

Pfizer Belgium
A propos de Pfizer Belgique Luxembourg

Pfizer invente, développe, produit et distribue des médicaments et des vaccins. Pfizer entend contribuer à améliorer la santé et le bien-être de tout un chacun, dans chaque phase de la vie. Avec les pouvoirs publics et d’autres partenaires de santé, Pfizer contribue à des soins de santé de qualité, abordables et accessibles. Le patient occupe une place centrale dans cette démarche.

Grâce en partie à l’expertise technologique, du niveau de formation du personnel et de la recherche universitaire de haut niveau, Pfizer continue à investir en Belgique année après année. Pfizer emploie 3.000 travailleurs en Belgique, soit 3 % des effectifs totaux de Pfizer dans le monde. Pfizer possède quatre succursales en Belgique avec lesquelles elle soutient ses activités belges et internationales: 1) Anderlecht, où se trouve le Pfizer Clinical Research Centre. Il s’agit d’un centre de recherche de phase 1 entièrement équipé. Avec celui de New Haven (US), c’est un des deux centres de recherche de phase 1 Pfizer dans le monde, 2) Ixelles, le siège belge, 3) Puurs, le site de production et d’emballage de Pfizer et 4) Zaventem, le Logistics Center de Pfizer.

Rendez-nous visite sur www.pfizer.com, www.pfizer.be  ou sur Facebook et Twitter.


À propos de Pfizer Luxembourg

Les 26 collaborateurs de Pfizer au Luxembourg coordonnent essentiellement la vente et la fourniture d’informations médicales sur le marché luxembourgeois. L’unité entretient des contacts avec les autorités, les médecins et les patients et dispense une aide ciblée ainsi qu’une formation permanente à des médecins généralistes, spécialistes, hôpitaux – comme Kirchberg et le CHL – et à des associations médicales.


Avertissement

Les informations reprises dans les articles de cette newsroom sont correctes et exactes à la date à laquelle l’article a été publié. Pfizer se réserve le droit de modifier les informations, si elle le juge nécessaire, mais ne s'y engage pas. Si vous souhaitez obtenir des informations plus récentes Pfizer, veuillez contacter le service de communication.

Pfizer Belgique Luxembourg
Boulevard de la Plaine 17, 1050 Bruxelles