Journée mondiale sans tabac : pour la 10ème année consécutive, des tests gratuits pour les fumeurs dans les hôpitaux autour du 31 mai

Journée mondiale sans tabac : pour la 10ème année consécutive, des tests gratuits pour les fumeurs dans les hôpitaux autour du 31 mai

Autour du 31 mai, 46 hôpitaux* dans toute la Belgique accueilleront les 22% de fumeurs belges afin de les sensibiliser à l’arrêt tabagique.

Mardi 14 mai 2019 — Autour du 31 mai, 46 hôpitaux* dans toute la Belgique accueilleront les 22% de fumeurs belges afin de les sensibiliser à l’arrêt tabagique1. Organisée avec le soutien de la société pharmaceutique Pfizer, cette initiative permet de rappeler qu’un fumeur a près de 3 fois plus de chance d’arrêter définitivement avec une pharmacothérapie et le soutien approprié d’un professionnel de la santé2. Ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on sait qu’en Belgique, les maladies de l’appareil respiratoire sont les troisièmes les plus mortelles3. La Journée Mondiale Sans Tabac se concentre d’ailleurs cette année sur le lien entre la cigarette et les maladies respiratoires.

Des tests efficaces et gratuits pour les fumeurs

Si le tabac tue plus de 7 millions de personnes chaque année dans le monde, il est bon de rappeler que le tabac n’est pas une fatalité4. Et cette journée mondiale sans tabac est avant tout une journée d’espoir qui vise à convaincre les fumeurs qu’il est possible d’arrêter de fumer. Pour ce faire, les hôpitaux participants proposent différents tests gratuits aux fumeurs pour faire leur bilan sur leur dépendance et l’état de leurs poumons.

Une fois les tests effectués, chaque fumeur recevra un passeport personnalisé et sera encouragé à consulter un professionnel de la santé pour analyser les résultats et discuter de l’aide et du soutien que celui-ci pourrait préconiser dans une tentative d’arrêt.


Quelques tests proposés aux fumeurs :

  • L’évaluation de la dépendance à la nicotine (test de Fagerström)**. 6 questions suffisent pour évaluer la dépendance physique à la nicotine et connaître les habitudes du fumeur. (voir annexe 1)
  • La mesure du taux de monoxyde de carbone (gaz toxique formé lors de la combustion de la cigarette) dans les poumons.
  • L’évaluation de l’âge réel des poumons qui s’effectue par l’expiration du souffle dans un appareil. Ce test assez interpelant peut montrer par exemple qu’un fumeur de 40 ans a les poumons d’une personne de 60 ans.

Seuls 3 à 5% des fumeurs qui essaient d’arrêter sans soutien sont encore abstinents après 6 à 12 mois5

En plus des tests et du site (http://www.journeesanstabac.be) créé exclusivement pour répondre aux questions des fumeurs, des professionnels de la santé seront également présents pour conseiller les fumeurs. Une étude montre d’ailleurs que la pharmacothérapie combinée avec le soutien approprié d'un professionnel de la santé est près de 3 fois plus efficace que l’arrêt tabagique sans aide1. En outre, la prise de certains médicaments pour arrêter de fumer double environ les chances de succès d'arrêt définitif6.


Le tabagisme en quelques chiffres

  • 1 personne sur 5 fume en Belgique1
  • 73% des fumeurs regrettent d’avoir commencé à fumer7
  • 65% voudraient par ailleurs arrêter7
  • Un fumeur a près de 3 fois plus de chance de perdre cette mauvaise habitude avec une pharmacothérapie et le soutien approprié d’un professionnel de la santé2
  • L’espérance de vie d’un fumeur quotidien raccourcit de près de neuf ans pour les hommes et de presque six ans pour les femmes8
  • Il semblerait que les femmes soient encore plus sensibles à la toxicité du tabac, et pourraient développer un cancer du poumon malgré une exposition moins importante à la cigarette que les hommes9

Respirez : 3 mois sans tabac, cela permet déjà d’augmenter la capacité pulmonaire de 30%10

Cette année, la Journée Mondiale Sans Tabac se concentre sur le lien entre la cigarette et les maladies respiratoires, plus particulièrement le cancer du poumon et la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive). Les symptômes de la BPCO paraissent anodins au début de la maladie (toux persistante et manque de souffle). Cependant, si elle n'est pas traitée, elle peut entraîner une perte irréversible de la capacité respiratoire du patient. En Belgique, nous estimons le nombre de personnes souffrant de la BPCO à 400 00011. À ce jour, il n'existe aucun traitement permettant de guérir cette maladie : l'arrêt du tabagisme reste le meilleur moyen de ralentir l'évolution de la BPCO.

La fumée du tabac irrite les cellules des bronches et la toux devient très vite le seul moyen pour éliminer le mucus et les particules provenant de la fumée du tabac des poumons. Cette irritation continuelle transforme au fur et à mesure et de manière profonde les cellules de la paroi des bronches avec un risque de développement d'un cancer du poumon. Arrêter de fumer reste la manière la plus simple de prévenir l'apparition de ce cancer.

Fumer ne concerne pas uniquement la santé du fumeur. En effet, le tabagisme passif peut être responsable de nombreuses maladies chez le non-fumeur12.


Corrélation entre tabac et capacités respiratoires :

  • 1 fumeur sur 4 risque de développer une BPCO13
  • 80% des personnes qui meurent de la BPCO sont des fumeurs14
  • Près de 9 cas sur 10 de cancer du poumon sont causés par le tabac15
  • 90% des morts causées par le cancer du poumon concernent les fumeurs15
  • Moins d'1% des non-fumeurs décèdent d'un cancer du poumon15
  • Le risque du cancer du poumon diminue déjà fortement 5 ans après avoir arrêté de fumer16

Journée mondiale sans tabac, infos pratiques

Pour obtenir un aperçu des hôpitaux participants, il suffira de consulter le site www.journeesanstabac.be (liste mise à jour le 14 mai 2019). Vous y retrouverez toute l’information pratique concernant la journée ainsi qu’un localisateur par province avec la majorité des hôpitaux participants. Sur place, les actions seront très visibles grâce aux stands d’information. Il est préférable de vérifier la date et l’horaire en contactant l’hôpital qui vous intéresse.


Références

  1. GfK 2018 | Fondation contre le Cancer– Comportement des fumeurs en Belgique 2018
  2. Kotz D, Addiction 2014; 109(3): 491-9.
  3. https://statbel.fgov.be/fr/themes/population/mortalite-et-esperance-de-vie/causes-de-deces
  4. https://www.cancer.be/prevention/les-dangers-du-tabac
  5. Hughes JR et al., Addiction 2004 ; 99 :29-38
  6. Barboza JL et coll , 2016 "An update on the pharmacotherapeutic interventions for smoking cessation"
  7. GfK 2017 | Fondation contre le Cancer– Comportement des fumeurs en Belgique 2017
  8. https://www.tabacstop.be/nouvelles/nouvelle-tude-de-l-institut-scientifique-de-sant-publique
  9. https://www.tabacstop.be/pourquoi-arr-ter/effets-sur-le-corps/tabagisme-et-cancer-quel-lien
  10. https://quebecsanstabac.ca/jarrete/hesite-encore/pensee-obstacle/benefices-sante
  11. https://www.fares.be/fr/autres-bpco/
  12. https://www.cancer.be/pr-vention/le-r-le-du-tabac/quels-risques-si-je-suis-fumeur-passif
  13. https://www.tabacstop.be/pourquoi-arr-ter/effets-sur-le-corps/la-broncho-pneumopathie-chronique-obstructive-bpco
  14. https://www.cdc.gov/tobacco/data_statistics/fact_sheets/health_effects/effects_cig_smoking/index.htm
  15.  https://www.cancer.be/les-cancers/facteurs-de-risque/premi-re-cause-vitable-de-cancer-le-tabac
  16. Tindle et al., Lifetime Smoking History and Risk of Lung Cancer: Results From the Framingham Heart Study, May 2018

* Consultez la liste non exhaustive des hôpitaux participants sur le site www.journeesanstabac.be

** Le test de Fagerström sur la dépendance est reproduit avec l’aimable autorisation du Professeur Karl Fagerström


Annexe

Le test de Fagerström Annexe 1.docx - 111 KB

A propos de Pfizer Belgique

Pfizer invente, développe, produit et distribue des médicaments et des vaccins. Pfizer entend contribuer à améliorer la santé et le bien-être de tout un chacun, dans chaque phase de la vie. Avec les pouvoirs publics et d’autres partenaires de santé, Pfizer contribue à des soins de santé de qualité, abordables et accessibles. Le patient occupe une place centrale dans cette démarche.

En raison de l’expertise technologique, du niveau de formation du personnel et de la recherche universitaire de haut niveau, Pfizer continue à investir en Belgique année après année. Pfizer emploie 2.600 travailleurs en Belgique, soit 3 % des effectifs totaux de Pfizer dans le monde. Pfizer Belgique compte quatre sites : 1) Anderlecht, où se trouve le Pfizer Clinical Research Centre. Il s’agit d’un centre de recherche de phase 1 entièrement équipé. Avec celui de New Haven (US), c’est un des deux centres de recherche de phase 1 Pfizer dans le monde, 2) Ixelles, le siège belge, 3) Puurs, le site de production et d’emballage de Pfizer et 4) Zaventem, le Logistics Center de Pfizer.

Pour plus d’informations : www.pfizer.be ou sur Facebook et Twitter.

Pfizer Belgium
A propos de Pfizer Belgique Luxembourg

Pfizer invente, développe, produit et distribue des médicaments et des vaccins. Pfizer entend contribuer à améliorer la santé et le bien-être de tout un chacun, dans chaque phase de la vie. Avec les pouvoirs publics et d’autres partenaires de santé, Pfizer contribue à des soins de santé de qualité, abordables et accessibles. Le patient occupe une place centrale dans cette démarche.

Grâce en partie à l’expertise technologique, du niveau de formation du personnel et de la recherche universitaire de haut niveau, Pfizer continue à investir en Belgique année après année. Pfizer emploie 3.000 travailleurs en Belgique, soit 3 % des effectifs totaux de Pfizer dans le monde. Pfizer possède quatre succursales en Belgique avec lesquelles elle soutient ses activités belges et internationales: 1) Anderlecht, où se trouve le Pfizer Clinical Research Centre. Il s’agit d’un centre de recherche de phase 1 entièrement équipé. Avec celui de New Haven (US), c’est un des deux centres de recherche de phase 1 Pfizer dans le monde, 2) Ixelles, le siège belge, 3) Puurs, le site de production et d’emballage de Pfizer et 4) Zaventem, le Logistics Center de Pfizer.

Rendez-nous visite sur www.pfizer.com, www.pfizer.be  ou sur Facebook et Twitter.


À propos de Pfizer Luxembourg

Les 26 collaborateurs de Pfizer au Luxembourg coordonnent essentiellement la vente et la fourniture d’informations médicales sur le marché luxembourgeois. L’unité entretient des contacts avec les autorités, les médecins et les patients et dispense une aide ciblée ainsi qu’une formation permanente à des médecins généralistes, spécialistes, hôpitaux – comme Kirchberg et le CHL – et à des associations médicales.


Avertissement

Les informations reprises dans les articles de cette newsroom sont correctes et exactes à la date à laquelle l’article a été publié. Pfizer se réserve le droit de modifier les informations, si elle le juge nécessaire, mais ne s'y engage pas. Si vous souhaitez obtenir des informations plus récentes Pfizer, veuillez contacter le service de communication.

Pfizer Belgique Luxembourg
Boulevard de la Plaine 17, 1050 Bruxelles