Pfizer et BioNTech choisissent leur principal candidat vaccin à ARNm contre le COVID-19 et démarrent une étude pivot de phase 2/3 au niveau mondial

Pfizer et BioNTech choisissent leur principal candidat vaccin à ARNm contre le COVID-19 et démarrent une étude pivot de phase 2/3 au niveau mondial

  • Les sociétés sélectionnent le candidat à ARN messager à nucléoside modifié (ARNmod) BNT162b2, qui code pour une glycoprotéine Spike pleine longueur optimisée du SRAS-CoV-2, à une dose de 30 µg dans un schéma à 2 doses, pour passer à l’étude de phase 2/3
  • Sélection du candidat et de la dose sur la base des données précliniques et cliniques obtenues dans les études de phase 1/2 menées aux États-Unis (C4591001) et en Allemagne (BNT162-01)
  • Le protocole d'étude de phase 2/3 suit toutes les directives de la Food and Drug Administration (FDA) américaine sur la conception des essais cliniques pour les études de vaccins contre le COVID-19.
  • L’étude de phase 2/3 auprès de 30 000 participants âgés de 18 à 85 ans a démarré aux États-Unis et devrait inclure environ 120 centres dans le monde  
  • Les régions couvertes par l’essai incluront les régions à forte transmission attendue du SRAS-CoV-2 afin d’évaluer si le candidat vaccin expérimental BNT162b2 est efficace dans la prévention du COVID-19
  •  Dans l’hypothèse d’un succès clinique, Pfizer et BioNTech sont en bonne voie pour demander l'évaluation réglementaire dès octobre 2020 et, si l'autorisation ou l'approbation réglementaire est obtenue, prévoient de fournir jusqu'à 100 millions de doses d'ici fin 2020 et environ 1,3 milliard de doses d'ici fin 2021

NEW YORK et MAINZ, ALLEMAGNE, le 27 juillet 2020 — Pfizer Inc. (NYSE: PFE) et BioNTech SE (Nasdaq: BNTX) ont annoncé aujourd’hui le lancement d’une étude clinique d'efficacité et de sécurité de phase 2/3 mondiale (sauf en Chine) visant à évaluer un candidat à ARN messager à nucléoside modifié unique (ARNmod) issu de leur programme de vaccins à ARNm BNT162 contre le SRAS-CoV-2.

Après un examen approfondi des données précliniques et cliniques des essais cliniques de phase 1/2 et en concertation avec le Center for Biologics Evaluation and Research (CBER) de la Food and Drug Administration américaine et d’autres organismes de réglementation mondiaux, Pfizer et BioNTech ont choisi leur candidat vaccin BNT162b2 pour passer à l’étude de phase 2/3, à une dose de 30 µg selon un schéma à 2 doses. Le BNT162b2, qui a récemment reçu la désignation « Fast Track » de la Food and Drug Administration (FDA) américaine, code pour une glycoprotéine Spike pleine longueur (S) optimisée du SRAS-CoV-2  (« optimized SARS-CoV-2 full-length spike glycoprotein »), qui est la cible des anticorps neutralisants du virus.

« Notre sélection du candidat vaccin BNT162b2 et son évolution vers une étude de phase 2/3 sont l’aboutissement d’un programme de R&D étendu, collaboratif et inédit impliquant Pfizer, BioNTech, des investigateurs cliniques et des participants d’étude, avec comme objectif unique de développer un vaccin à ARN sûr et efficace contre le COVID-19. Le protocole de l'étude de phase 2/3 suit toutes les directives de la Food and Drug Administration (FDA) américaine sur la conception des essais cliniques pour les études de vaccins contre le COVID-19 », a déclaré Kathrin U. Jansen, Ph.D., Senior Vice President and Head of Vaccine Research & Development, Pfizer. « Le lancement de l'essai de phase 2/3 constitue une étape majeure dans notre progression vers un vaccin potentiel pour aider à combattre la pandémie actuelle de COVID-19, et nous sommes impatients à l’idée de générer des données supplémentaires au fur et à mesure de l'avancement du programme ».

« Nous démarrons aujourd'hui notre étude mondiale de phase avancée qui inclura jusqu'à 30 000 participants. Nous avons sélectionné le BNT162b2 comme principal candidat pour cet essai de phase 2/3 après une évaluation minutieuse de la totalité des données générées jusqu’à présent. Cette décision reflète notre objectif premier de mettre sur le marché le plus rapidement possible un vaccin bien toléré et très efficace, tandis que nous continuerons à évaluer nos autres candidats vaccins dans le cadre d'un portefeuille différencié de vaccins contre le COVID-19 », indique Ugur Sahin, M.D., CEO et co-fondateur de BioNTech. « De nombreuses étapes ont été franchies pour atteindre cet objectif important et nous tenons à remercier toutes les personnes impliquées pour leur engagement extraordinaire ».

À propos du candidat BNT162b2

Au cours des études précliniques et cliniques de quatre candidats vaccins à ARN (BNT162), le BNT162b1 et le BNT162b2 se sont profilés comme des candidats solides à la lumière des évaluations de sécurité et de la réponse immunitaire. Pfizer et BioNTech ont retenu le BNT162b2 comme candidat pour passer à une étude de phase 2/3 sur la base de toutes les données disponibles de nos études précliniques et cliniques, y compris certains paramètres de réponse immunitaire et de tolérance.

Dans les études précliniques, les candidats BNT162b1 et BNT162b2 ont induit des réponses favorables des lymphocytes T CD4+ et CD8+ spécifiques de l’antigène viral, des taux élevés d’anticorps neutralisants chez diverses espèces animales et des effets protecteurs bénéfiques dans un modèle de test de provocation au SRAS-CoV-2 chez des primates.

Les données préliminaires des études cliniques de phase 1/2 de près de 120 patients ont démontré un profil de tolérance global favorable pour le BNT162b2, par rapport au BNT162b1, avec des événements systémiques généralement légers à modérés et transitoires (1 à 2 jours), tels que fièvre, fatigue et frissons et aucun événement indésirable grave. Deux doses de 30µg de BNT162b2 ont induit des moyennes géométriques des titres d’anticorps neutralisants (MGT) qui étaient généralement similaires aux MGT induites par le candidat vaccin BNT162b1, comme le montrent les données précédemment publiées par les sociétés sur un serveur de préimpression. Chez les adultes âgés (65-85 ans), deux doses de 30 µg espacées de trois semaines ont induit des MGT plus élevées que celles observées dans un panel de 38 sérums de sujets ayant contracté le SRAS-CoV-2. Les participants humains vaccinés par le BNT162b2 ont présenté une gamme favorable d’épitopes reconnus dans les réponses des lymphocytes T spécifiques de l’antigène SRAS-CoV-2, par rapport au candidat BNT162b1. Le BNT162b2 a montré une induction concomitante de réponses de grande ampleur des lymphocytes T CD4+ et CD8+. Le BNT162b2 a induit des réponses des lymphocytes T contre le domaine de liaison aux récepteurs (DLR) et contre le reste de la glycoprotéine Spike qui n’est pas contenu dans le candidat vaccin BNT162b1. Les entreprises pensent que la reconnaissance immunitaire de plus d’épitopes de lymphocytes T correspondant à la protéine Spike pourrait générer des réponses plus cohérentes dans diverses populations et chez les adultes plus âgés.

Les sociétés continuent à collecter les données des essais de phase 1/2 pour les quatre candidats vaccins et prévoient de soumettre les données relatives au BNT162b2 à un comité de rédaction (« peer review ») et à une publication potentielle dans un avenir proche. Conformément à leur engagement en faveur de la transparence, les sociétés ont également l’intention de publier le manuscrit sur un serveur de préimpression à ce moment-là.

À propos de l'étude de phase 2/3

Pfizer et BioNTech ont finalisé le protocole de l’étude de phase 2/3 en réponse aux commentaires des autorités de réglementation mondiales, y compris la FDA et l’institut allemand Paul-Ehrlich. L’étude de phase 2/3 est un essai basé sur la survenue d’événements qui devrait inclure jusqu’à 30 000 participants âgés de 18 à 85 ans. Les entreprises prévoient d'enrôler une population diversifiée, incluant des participants de régions où une transmission importante du SRAS-CoV-2 est attendue.

L’essai de phase 2/3 est conçu comme une étude randomisée selon un rapport 1/1 (candidat vaccin/placebo), en aveugle pour l’observateur, afin d’obtenir les données de sécurité, de réponse immunitaire et d’efficacité nécessaires pour la soumission aux autorités réglementaires. Les critères d'évaluation principaux de l'essai seront la prévention du COVID-19 chez les personnes non infectées par le SRAS-CoV-2 avant l'immunisation et la prévention du COVID-19 indépendamment du fait que les participants aient déjà été infectés par le SRAS-CoV-2. Les critères d'évaluation secondaires comprennent la prévention du COVID-19 sévère dans ces groupes. L'étude explorera également la prévention de l'infection par le SRAS-CoV-2, le virus responsable du COVID-19. L'analyse principale d'efficacité sera une analyse événementielle basée sur le nombre de participants atteints d'une maladie COVID-19 symptomatique. La conception de l'essai permet des analyses intermédiaires et des examens non anonymisés par un comité externe indépendant de surveillance des données.

À la fin de l'essai, l'étude de phase 2/3 devrait être active dans environ 120 centres de recherche clinique dans le monde, dont 39 États aux États-Unis et des pays comme l'Argentine, le Brésil et l'Allemagne. Les sites d’essai sont sélectionnés en fonction de facteurs tels que l'expertise et les capacités scientifiques, l'épidémiologie de la maladie et l'expérience antérieure de la conduite d'essais cliniques. Pour obtenir de plus amples informations sur cette étude, consultez le site ClinicalTrials.gov sous la référence NCT04368728.

Pfizer et BioNTech s’engagent à réduire les disparités sanitaires dans les populations sous-représentées via le processus d’essais cliniques. À cette fin, de nombreux sites d’essai se trouvent dans diverses communautés qui ont été touchées de manière disproportionnée par le COVID-19, pour permettre aux personnes les plus touchées de participer. Les entreprises collaborent également avec des sites d’essai et des partenaires militants pour sensibiliser à l’importance de la participation à cet essai.

Le BNT162b2 reste en cours d’étude clinique et n’est actuellement pas approuvé pour distribution dans quelque pays que ce soit. Si l'essai de phase 2/3 est concluant, Pfizer et BioNTech s'attendent à être prêts à demander une Autorisation d'utilisation d'urgence ou une certaine forme d'approbation réglementaire dès octobre 2020. En cas d’autorisation ou d’approbation, les sociétés ont actuellement l’intention de fournir jusqu'à 100 millions de doses d'ici fin 2020 et environ 1,3 milliard de doses d'ici fin 2021 au niveau mondial.

À propos de Pfizer : Des avancées qui changent la vie des patients

Chez Pfizer, nous appliquons la science et nos ressources mondiales pour rendre accessibles au public des thérapies qui prolongent et améliorent la vie de façon significative. Nous nous efforçons d'être une référence de qualité, de sécurité et de valeur dans la découverte, le développement et la fabrication de produits de santé, y compris de médicaments et vaccins innovants. Chaque jour, les collaborateurs de Pfizer déploient leur énergie sur les marchés développés et émergents pour faire progresser le bien-être, la prévention ainsi que des traitements et des remèdes qui s'attaquent aux maladies les plus redoutées de notre époque. Conformément à la responsabilité qui nous incombe en notre qualité de société biopharmaceutique parmi les plus innovantes qui soient, nous collaborons également avec les prestataires de santé, les gouvernements et les communautés locales pour soutenir et étendre l'accès à des soins fiables et abordables dans le monde entier. Depuis plus de 150 ans, nous œuvrons à faire la différence pour tous ceux qui nous font confiance. Nous mettons régulièrement en ligne sur notre site web www.pfizer.com des informations susceptibles d’être importantes pour les investisseurs. Par ailleurs, pour de plus amples renseignements, nous vous invitons à nous rendre visite sur www.pfizer.com, à nous suivre sur les comptes Twitter @Pfizer et @Pfizer News, LinkedIn et YouTube et à nous liker sur Facebook à la page Facebook.com/Pfizer.

 

Avis de divulgation de Pfizer

Les informations contenues dans le présent communiqué sont exactes au 27 juillet 2020. Pfizer n'assume aucunement l'obligation d'actualiser tout énoncé prospectif contenu dans ce communiqué en réponse à de nouvelles informations ou à des événements ou des développements futurs.

Ce communiqué de presse contient des informations prospectives sur les efforts de Pfizer pour combattre le COVID-19, la collaboration entre BioNTech et Pfizer pour développer un vaccin potentiel contre le COVID-19, le programme de développement de vaccins à ARNm BNT162 et les candidats ARNmod BNT162b2 et BNT162b1 (y compris les évaluations qualitatives des données disponibles, les bénéfices potentiels, les attentes pour les essais cliniques et le calendrier des soumissions réglementaires ainsi que les prévisions de fabrication, d’approvisionnement et de distribution), qui comportent d’importants risques et incertitudes qui pourraient entraîner des résultats réels sensiblement différents de ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations. Ces risques et incertitudes incluent, entre autres, les incertitudes inhérentes à la recherche et au développement, y compris les incertitudes concernant la capacité à satisfaire les critères cliniques d’évaluation cliniques escomptés, les dates de début et/ou de fin des essais cliniques, les dates de soumission aux autorités réglementaires, les dates d’autorisation réglementaire et/ou les dates de lancement, ainsi que les risques associés aux données préliminaires, y compris la possibilité de nouvelles données d’essais précliniques ou cliniques défavorables et d’analyses complémentaires défavorables de données d’essais précliniques ou cliniques existantes ; le risque que les données des essais cliniques fassent l’objet d’interprétations et d’évaluations différentes, notamment durant le processus d’examen par un comité de lecture/de publication, au sein de la communauté scientifique en général, ainsi que de la part des autorités réglementaires ; la question de savoir si et quand les données du programme de vaccins à ARNm BNT162 seront publiées dans des journaux scientifiques, et si oui, quand et avec quelles modifications ; la question de savoir si les autorités réglementaires seront satisfaites du plan et des résultats des essais précités et des futures études précliniques et cliniques ; la question de savoir si et quand des demandes de licences biologiques et/ou d’autorisation d’utilisation en urgence pourront être déposées dans une juridiction donnée pour le BNT162b2 ou tout autre vaccin candidat potentiel ; la question de savoir si et quand les autorités réglementaires pourront approuver de telles demandes, ce qui dépendra de nombreux facteurs, notamment de la détermination d’un rapport bénéfices/risques connus favorable pour le vaccin candidat et de la détermination de son efficacité et, s’il est approuvé, la question de savoir s’il sera commercialisé avec succès ; les décisions des autorités réglementaires ayant une incidence sur l’étiquetage, les processus de fabrication, la sécurité et/ou d’autres états de fait susceptibles d’avoir des répercussions sur la disponibilité ou le potentiel commercial d’un vaccin, y compris le développement de produits ou de thérapies par d’autres sociétés ; les aptitudes à fabriquer ou capacités de fabrication, notamment la capacité à fabriquer les quantités de doses estimées dans les délais envisagés indiqués ; la question de savoir si et quand des accords de fourniture supplémentaires seront conclus ; les incertitudes concernant la capacité à obtenir des recommandations de la part des comités techniques de vaccination et d’autres autorités de santé publique et les incertitudes concernant l’impact commercial de ces recommandations ; et les développements de la concurrence.

Une description plus détaillée des risques et incertitudes figure dans le rapport annuel de Pfizer sur le formulaire 10-K pour l'exercice qui s’est terminé le 31 décembre 2019 et dans ses rapports ultérieurs sur le formulaire 10-Q, y compris dans les sections intitulées « Facteurs de risque » et « Informations prospectives et facteurs susceptibles d’affecter les résultats futurs », ainsi que dans ses rapports ultérieurs sur le formulaire 8-K, tous déposés auprès de la Securities and Exchange Commission américaine et disponibles sur www.sec.gov et www.pfizer.com.

À propos de BioNTech

Biopharmaceutical New Technologies (BioNTech) est une entreprise d’immunothérapie de nouvelle génération, pionnière dans des traitements novateurs contre le cancer et d’autres maladies graves. L’entreprise exploite un vaste réseau de plateformes de découverte computationnelle et de médicaments thérapeutiques en vue du développement rapide de nouveaux produits biopharmaceutiques. Son vaste portefeuille de produits candidats en oncologie comprend des thérapies personnalisées et standard à base d'ARNm, des lymphocytes T avec des récepteurs d'antigènes chimériques innovants, des immunomodulateurs de point de contrôle bispécifique, des anticorps anticancéreux ciblés et de petites molécules. En s'appuyant sur sa solide expertise dans le développement de vaccins à base d’ARNm et ses capacités de fabrication interne, BioNTech et ses collaborateurs développent de multiples candidats-vaccins à base d’ARNm pour une série de maladies infectieuses parallèlement à son pipeline diversifié en oncologie. BioNTech a établi un large éventail de relations avec plusieurs collaborateurs pharmaceutiques internationaux, notamment Genmab, Sanofi, Bayer Animal Health, Genentech, membre du groupe Roche, Genevant, Fosun Pharma et Pfizer. Pour de plus amples informations, veuillez visiter www.BioNTech.de.

Déclarations prospectives de BioNTech

Ce communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » de BioNTech au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations prospectives peuvent inclure, sans s’y limiter, des déclarations concernant : les efforts de BioNTech pour combattre le COVID-19 ; le calendrier de lancement des essais cliniques sur le BNT162 et la publication anticipée des données de ces essais cliniques ; le nombre potentiel de centres et de participants à notre essai de phase 2/3 ; le calendrier des autorisations ou approbations d'utilisation d'urgence potentielles ; la collaboration entre BioNTech et Pfizer pour développer un vaccin potentiel contre le COVID-19 ; nos attentes concernant les caractéristiques potentielles du BNT162b2 dans notre essai de phase 2/3 et/ou son utilisation commerciale sur la base des observations de données à ce jour, y compris les avantages attendus par rapport au BNT162b1 ; et la capacité de BioNTech à fournir les quantités de BNT162 nécessaires pour soutenir le développement clinique et, si approuvé, la demande du marché, y compris nos estimations de production pour 2020 et 2021. Toutes les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse sont basées sur les attentes et croyances actuelles de BioNTech en matière d'événements futurs et sont soumises à un certain nombre de risques et d'incertitudes qui pourraient entraîner une différence significative entre les résultats réels et ceux exprimés de façon explicite ou implicite dans de telles déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent, sans s'y limiter : la concurrence pour créer un vaccin contre le COVID-19 ; la capacité à produire des résultats cliniques comparables dans des essais cliniques plus grands et plus divers ; la capacité à augmenter efficacement nos capacités de production ; et d'autres difficultés potentielles. Pour consulter une discussion sur ces risques et incertitudes ainsi que d’autres, voir le rapport annuel de BioNTech sur le formulaire 20-F déposé auprès de la SEC le 31 mars 2020, disponible sur le site web de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Toutes les informations contenues dans ce communiqué de presse sont à compter de la date de publication, et BioNTech ne s'engage en aucun cas à les mettre à jour, sauf si la loi l'exige.

Marie-Lise Verschelden Communication Manager Pfizer Belgium

 

 

 

A propos de Pfizer Belgique Luxembourg

Pfizer invente, développe, produit et distribue des médicaments et des vaccins. Pfizer entend contribuer à améliorer la santé et le bien-être de tout un chacun, dans chaque phase de la vie. Avec les pouvoirs publics et d’autres partenaires de santé, Pfizer contribue à des soins de santé de qualité, abordables et accessibles. Le patient occupe une place centrale dans cette démarche.

Grâce en partie à l’expertise technologique, du niveau de formation du personnel et de la recherche universitaire de haut niveau, Pfizer continue à investir en Belgique année après année. Pfizer emploie 3.300 collaborateurs en Belgique, soit 3,6 % des effectifs totaux de Pfizer dans le monde. Pfizer possède quatre succursales en Belgique avec lesquelles elle soutient ses activités belges et internationales: 1) Anderlecht, où se trouve le Pfizer Clinical Research Centre. Il s’agit d’un centre de recherche de phase 1 entièrement équipé. Avec celui de New Haven (US), c’est un des deux centres de recherche de phase 1 Pfizer dans le monde, 2) Ixelles, le siège belge, 3) Puurs, le site de production et d’emballage de Pfizer et 4) Zaventem, le Logistics Center de Pfizer.

Rendez-nous visite sur www.pfizer.com, www.pfizer.be  ou sur Facebook et Twitter.


À propos de Pfizer Luxembourg

Les 26 collaborateurs de Pfizer au Luxembourg coordonnent essentiellement la vente et la fourniture d’informations médicales sur le marché luxembourgeois. L’unité entretient des contacts avec les autorités, les médecins et les patients et dispense une aide ciblée ainsi qu’une formation permanente à des médecins généralistes, spécialistes, hôpitaux – comme Kirchberg et le CHL – et à des associations médicales.


Avertissement

Les informations reprises dans les articles de cette newsroom sont correctes et exactes à la date à laquelle l’article a été publié. Pfizer se réserve le droit de modifier les informations, si elle le juge nécessaire, mais ne s'y engage pas. Si vous souhaitez obtenir des informations plus récentes Pfizer, veuillez contacter le service de communication.

Pfizer Belgique Luxembourg
Boulevard de la Plaine 17, 1050 Bruxelles